Savoir-vivre et usages au Vietnam

Le savoir-vivre et l’étiquette sont essentiels au Vietnam. La culture étant différente des pays occidentaux, il est indispensable de connaître quelques usages. Saluer, s’habiller, manger, discuter, notre guide vous donnera les clés pour un voyage réussi dans l’un des plus beaux pays d’Asie.

Saluer

Les Vietnamiens disent bonjour (Xin chào) en souriant et inclinant légèrement la tête. Dans certains cas plus formels, on peut également se pencher légèrement. Se serrer la main au Vietnam est commun mais certaines femmes peuvent être hésitantes à tendre la main aux hommes. Nous vous déconseillons cependant les embrassades à la française.

Se saluer en joignant les mains devant vous et en inclinant la tête, bien que fréquent en Thaïlande ou au Laos, est réservé aux moines au Vietnam.

Sujets de conversation

Poser des questions sur la vie privée (la famille, la situation familiale, les études des enfants…) n’est pas considéré comme de la curiosité au Vietnam, mais comme une marque d’attention et le reflet du savoir-vivre des Vietnamiens. Alors ne soyez pas étonnés si on vous demande « êtes-vous mariés? »

Au Vietnam, l’âge n’est pas un tabou, même pour les femmes. Les Vietnamiens ont l’habitude de demander l’âge des personnes lors de leur première rencontre, afin de savoir quels pronoms personnels utiliser. Les sujets de conversation à éviter seraient plutôt la politique et l’argent.

Respect des personnes âgées

Au Vietnam, l’une des règles primordiale du savoir-vivre est le respect des personnes âgées. Cela se traduit par l’emploi des pronoms personnels spécifiques, de formules de politesses et de mots honorifiques. Ces règles de savoir-vivre orales se complètent également avec des gestes exprimant le respect tels que donner et recevoir des objets de personnes plus âgées en utilisant deux mains.

Savoir-vivre vestimentaire

Les Vietnamiens s’habillent à l’occidentale. En général, le style vestimentaire des femmes est plus discret qu’en Occident. Selon les idées traditionnelles, une femme portant un short peut être considéré comme indécente. Cependant, le savoir-vivre vietnamien a évolué, notamment dans les grandes villes où on trouve désormais des jeunes qui s’habillent de plus en plus librement.

Dans tous les cas, évitez de porter des shorts ou des bermudas dans certaines circonstances, comme par exemple pour rendre visite des personnes âgées ou lors de la visites de pagodes et de temples. Par conséquent, prévoyez une pièce de tissu comme un paréo afin de vous couvrir lors de certaines visites.

Tenues à adopter dans les pagodes et les temples

Veillez à respectez le code vestimentaire traditionnel pour visiter des temples et autres lieux de culte :

Évitez les débardeurs et shorts, habillez-vous en manches longues et pantalon ou jupe longue.

Entrez dans un temple par les petites portes qui se situent aux deux côtés de la grande porte principale. Cette porte est destinée aux divinités.

Otez vos chaussures en entrant dans une pagode ou marchez sur une natte. Regardez bien comment font les locaux avant de vous lancer et imitez-les.

Évitez de tourner le dos à un autel, car il représente des divinités.

Prendre des photos des statues ou des autels est une activité déconseillée pour les vietnamiens mais autorisée aux touristes étrangers.

Offrir et recevoir des cadeaux

Comme en Occident, apporter un petit présent quand vous êtes invités à dîner ou à déjeuner chez l’habitant est une marque de respect et de savoir-vivre. Les produits cosmétiques, le vins, les sucreries, le chocolat venant de la France sont très appréciés au Vietnam.

Sachez que les Vietnamiens reçoivent les cadeaux avec une apparente indifférence. Ils n’ouvrent pas tout de suite le cadeau que vous venez de leur offrir. Chez les Vietnamiens, il s’agit d’une marque de respect envers ses hôtes, car si le cadeau ne convenait pas, en l’ouvrant, ils risqueraient de montrer leur déception et d’embarrasser leur hôte.

Faire des achats

En tant que touriste étranger, vous devrez payer un peu plus que les habitants locaux. Mais il ne faut pas hésiter à marchander dans les marchés. On peut diviser le prix par deux et l’augmenter progressivement. Attention tout de même à rester dans la limite du raisonnable. Pour les gros achats, soyez, si possible, accompagnés d’un ami Vietnamien.

Le savoir-vivre à table

Au Vietnam, il n’y a ni entrée ni plat principal servis successivement. Tous les plats sont servis en même temps dans des assiettes que l’on met au milieu de la table. Chaque personne dispose de son bol et d’une paire de baguettes. La viande et le poisson sont généralement découpés en petit morceaux. Pour respecter l’étiquette et le savoir-vivre au Vietnam, servez-vous en prenant un seul morceau à la fois à l’aide des baguettes. Puis, déposez ce morceau dans votre bol avant de le porter à la bouche. Il est aussi possible de le tremper dans un bol de sauce à base de poisson (nuoc mam) pour l’assaisonner.

Ne plantez pas jamais vos baguettes à la verticale dans votre bol de riz. Cela représente un plat servi aux défunts lors des funérailles.

Aux restaurants, les gens peuvent laisser une petite quantité de bouillon dans leur bol quand ils mangent des soupes de nouilles. Les Vietnamiens ne l’interpréteront pas comme un signe de gaspillage, mais permet de montrer que l’on n’est pas gourmand.

Les toilettes

Sur les affiches des portes des toilettes, « Nữ » veut dire « femmes » et « Nam » veut dire « hommes ». En province, vous trouverez encore des toilettes « à la turque », bien qu’elles soient plus rares en ville.

Tous nos voyages au Vietnam
Qui sommes-nous ? Carnets d'Asie
Les références de Carnets d'Asie
DEVIS GRATUIT