Moto, voiture, bus, avion : se déplacer au Laos

Le Laos est un petit pays enclavé entre le Vietnam, la Chine, le Cambodge, la Thaïlande et la Birmanie. Sa situation géographique (entre les montagnes et sans accès à la mer) n’a pas facilité le développement du pays et de ses infrastructures. Au Laos, les moyens de transports les plus privilégiés sont donc par la route (bus, voiture, moto, tuk-tuk) ou par les airs. Notre petit guide vous donne les clés en main pour vous déplacer au Laos en toute facilité !

Bus

Le bus est le mode de trajet privilégié des voyageurs indépendants et des locaux. Différentes catégories de bus existent, mais il est important de noter qu’en fonction de l’état des routes, les durées de trajet varient. C’est pourquoi en règle générale, on compte les distances en heure de trajet et non pas en kilomètres.

Vous trouverez de nombreuses gares routières à travers le pays et différents types de bus. Les bus locaux, les bus express et les bus VIP. Pour les deux dernières catégories, il est nécessaire en règle générale de réserver votre trajet à l’avance. Il est important de noter que la plupart des bus laotiens ne sont pas neufs. De plus, étant donné l’état des routes, les trajets peuvent être assez agités et perturbés (crevaisons, routes bloquées ou bosselées ect.)

Le bus est donc le mode de transport le moins cher, mais aussi le moins confortable.

Voiture

Il est possible de louer une voiture avec chauffeur pour visiter le Laos. Il est préférable de faire appel à un chauffeur local qui connaît très bien le pays mais aussi ses codes sur la route. En effet, au Laos et en particulier dans les régions reculées, le code de la route n’est pas toujours respectés et de nombreux événements inattendus peuvent se produire sur la route (route bloquée, chauffeurs dangereux, animaux en liberté ect.)

Si vous souhaitez tout de même prendre la route au Laos, prévoyez votre permis international. Les loueurs ne vous demanderont pratiquement jamais un permis. Cependant, les compagnies d’assurance pourraient vous le demander en cas d’accident.

Si vous souhaitez voyager en voiture, nous vous recommandons fortement de faire appel à un chauffeur local.

Tuk-tuk

Le tuk-tuk est l’un des moyens de transport classique au Laos. Lors de tout voyage au Laos, il est indispensable de s’essayer au tuk-tuk. Ce petit moyen de transport à trois roues fait office de taxi dans la majorité des villes laotiennes. Les chauffeurs attendent souvent à la sortie des lieux touristiques, mais ne parlant que très peu l’anglais ou le français, il est nécessaire d’avoir l’adresse de votre destination écrite en laotien.

Prendre le tuk-tuk va de paire avec la négociation. En tant que touriste, attendez-vous à payer un peu plus cher que les locaux. De plus, pour les tuk-tuk stationnés dans des lieux touristiques, le prix sera généralement plus élevé.

Moto

L’autre moyen de transport privilégié par les voyageurs indépendants est la moto. Les déplacements n’étant pas des faciles au Laos, la moto offre une grande liberté. Cependant, il est important de noter que le réseau routier du Laos n’est pas extrêmement développé. En effet, les routes goudronnées ne représentent que 10% du réseau routier laotien. Le reste étant fait de pistes et de routes en gravier.

Lors de conditions extrêmes et plus particulièrement de fortes pluies, ces routes peuvent être très difficilement praticables et donc très dangereuses. Le code de la route au Laos n’est que très peu respecté par les chauffeurs, ce qui augmente le risque d’accidents. Il est donc important d’être un chauffeur confirmé avant d’avaler les routes du Laos !

Si vous voyagez en moto au Laos, il est important de prendre en compte les imprévus lors de l’élaboration de votre planning. Durant votre voyage, vous serez sans aucun doute soumis à des événements inattendus sur la route.

Avion

L’avion est le moyen de transport le plus rapide, pratique et efficace mais aussi le plus cher au Laos. Le pays compte 52 aéroports, cependant, seuls 4 d’entre eux sont des aéroports internationaux : Wattay à Vientiane, Luang Prabang, Savannakhet et Paksé. Ces aéroports sont facilement accessibles depuis les pays frontaliers du Laos et notamment depuis Bangkok et Hanoï.

Depuis la France ou le Canada, un changement sera nécessaire, généralement à l’aéroport de Bangkok en Thaïlande.

Pour les vols internes, la capitale Vientiane fait office de hub pour se rendre dans les différentes régions du pays par avion, particulièrement dans le nord du pays.

Bateau

Même si le Laos est un pays enclavé et ne possède pas de côtes, il est possible de voyager en bateau. En effet, le Mékong et ses affluents fournit au pays de nombreuses voies navigables. De nombreux locaux voyagent en bateau sur le fleuve. De plus, entre les paysages de montagnes au nord et les forêts tropicales au sud, les balades en bateau sur le Mékong sont d’un charme incomparable.

Avec la construction de nombreux barrages sur le fleuve, les trajets se segmentent de plus en plus. Les voyages par la route viennent donc supplanter les trajets via le Mékong. Nous vous recommandons fortement une balade en bateau sur le Mékong, un fleuve plein de romantisme et de poésie.

Train

Le train n’est pas un moyen de transport populaire au Laos. Et pour cause, le réseau ferroviaire laotien ne fait que 3,5 kilomètres de long, reliant la Thaïlande à la gare de Thanaleng.

Quelques conseils pour voyager au Laos

Eviter de rouler de nuit

Que vous voyagez en bus, en moto ou en voiture, nous vous déconseillons de prendre la route de nuit. En effet, les routes ne sont que peu ou pas éclairées et certaines portions sont en mauvais état. Ces conditions difficiles augmentent donc le risque d’accidents.

Permis international ou moto

Si vous souhaitez voyager en voiture ou en moto, il sera nécessaire de posséder un permis de conduire international ou de moto. De plus, en cas d’accident, la compagnie d’assurance vous demandera un permis de conduire international.

Ne pas voyager seul en moto

Nous vous conseillons de ne pas voyager seul à moto ou en voiture au Laos. Préférez la présence d’un guide ou d’un deuxième véhicule en cas de problème.

Négocier le prix des tuk-tuk

Pour les trajets en tuk-tuk, il est important de négocier et de fixer le prix AVANT votre trajet. En tant que touristes, attendez-vous à payer un léger supplément.

Découvrez nos séjours avec Carnets d'Asie
Les références de Carnets d'Asie
Qui sommes-nous ? Carnets d'Asie
DEVIS GRATUIT