LES VILLAGES DE MÉTIER AUX ALENTOURS DE HANOÏ : UNE EXPÉRIENCE À NE PAS MANQUER


Les villages de métier d’artisanat sont une vieille tradition dans les alentours de Hanoï. Tout comme les 36 corporations du Vieux-Quartier, spécialisées dans un produit ou un artisanat, on retrouve près de 1000 villages de métier spécialisés dans un type d’artisanat. Que vous soyez passionnés de travaux manuels, de musique ou même de peinture, dans un rayon de 5 à 40 km de Hanoï, vous trouverez toujours un village qui correspondra à vos passions et à vos centres d’intérêts.

Malgré une modernisation galopante, ces villages de métier s’efforcent de préserver plusieurs siècles de traditions et de savoir-faire. Pourtant, il existe encore de nombreux villages de métier isolés et oubliés des itinéraires touristiques. Le temps d’une demi-journée ou d’une journée, ne manquez pas de passer par l’un de ces villages. Encore, pour la plupart, préservés du tourisme de masse. L’occasion de discuter et d’échanger avec ces locaux, gardiens d’un savoir-faire ancestral qui seront ravis de partager avec vous les secrets de leur art.


QUELQUES VILLAGES DE MÉTIER À DÉCOUVRIR LORS DE VOTRE VOYAGE AU VIETNAM

Phu Vinh, Phú Nghĩa, le village de la vannerie

Phu Vinh est l’un de ces exemples de village d’artisanat de charme qui vise aussi des objectifs bien plus grands. En effet, ce village spécialisé dans la vannerie accueille une école spécialisée qui travaille à l’insertion des personnes handicapées dans le monde du travail tout en préservant ce savoir-faire ancestral. Lors de votre visite du village, vous aurez notamment l’occasion de visiter un atelier de vannerie. Et donc de découvrir le processus de fabrication de ces objets en rotin. Du tissage des fibres à la confection en passant par le trempage et le séchage, cet artisanat n’aura plus aucuns secrets pour vous.

Chuông Nha Tho, le village des chapeaux coniques

Parmi les images d’Épinal du Vietnam, on trouve notamment le fameux « Nón Lá ». Une journée ne passera pas sans que vous aperceviez ce chapeau conique pointer dans le paysage vietnamien. Et bien saviez-vous que le village de métier de Chuông Nha Tho est spécialisé dans la fabrication de cet emblème du Vietnam ? Il dispose même de l’appellation d’origine de fabrication « Nón Lá ». Une garantie qui permet au village de préserver et perpétuer son savoir-faire multi-centenaire. Avec près de 3 millions de chapeaux exportés à travers le pays, Chuông Nha Tho est l’endroit parfait pour découvrir l’origine de ce chapeau mais aussi son processus de fabrication. Si vous le souhaitez vous pourrez rencontrer une famille d’artisan. Ou encore visiter le marché du village exclusivement dédié à l’achat des matières premières et de ces chapeaux (i)coniques du Vietnam.

Bat Trang, le village de métier de la céramique

Bat Trang est sans doute le village de métier le plus notable des environs de Hanoï. Néanmoins, cela n’enlève rien au charme de ce hameau spécialisé dans la céramique. Situé à une dizaine de kilomètres de Hanoï, il est très facile d’accéder à Bat Trang pour une visite d’une demi-journée. Vous pourrez notamment découvrir des produits d’exception exportés au Japon, en Corée, en Chine et même en occident. Accompagné d’un guide francophone, vous aurez la chance d’échanger avec les artisans mais aussi vous essayer à la poterie et confectionner par vous-même quelques souvenirs pour vos proches. Une fois derrière le tour de potier, suivez les conseils de ces artisans d’exception, réalisez l’objet que vous souhaitez. Enfin, vous passerez à la décoration qui apportera la touche finale à votre création. Une visite de Bat Trang reste un moment d’échange et de partage de savoir que vous ne regretterez pas !

Quang Phu Cau, le village de l’encens

Amoureux de photographie, ce village de métier est pour vous ! Quang Phu Cau s’est spécialisé dans la fabrication de bâtonnets d’encens traditionnels. L’encens s’utilise notamment dans le culte des ancêtres vietnamien. En effet, il serait le seul moyen de communiquer entre le monde des vivants et le monde des morts. Le village de Quang Phu Cau se situe le long d’une rivière et d’une petite route de campagne fleurie. Ajoutez à cela les magnifiques couleurs vives des bouquets d’encens et vous obtiendrez la recette parfaite pour une photo réussie. Ce village de métier est donc un incontournable pour les amoureux de paysages scéniques et de petite scène du quotidien dans la campagne vietnamienne.

Canh Hoach, le village des cages à oiseaux et des éventails

Le village de métier de Canh Hoach s’est fait une spécialité de l’une des grandes passions des Vietnamiens : les cages à oiseaux. Les oiseaux d’ornements et leurs cages sont une véritable institution au Vietnam. En effet, au-delà de l’aspect esthétique, cet objet est également un symbole de statut social. Plus l’oiseau est rare et plus la cage est finement décorée, plus ils seront chers. Ce qui dénote donc le statut social élevé de son propriétaire. Lors de la visite de ce village, vous aurez notamment la chance de rencontrer les artisans mais aussi découvrir quelques magnifiques modèles de cage à oiseaux. Certaines comportant de jolies moulures et sculptures de bois, du bambou ciselé ou encore des incrustations de nacre. Ce village est également spécialisé dans la fabrication d’éventails de papier traditionnels. Un magnifique souvenir que vous pourrez ramener de votre voyage au Vietnam.

Dông Hô, le village des estampes

Le village de Dông Hô est une visite intéressante pour les amoureux d’art mais pas seulement. En effet, vous aurez notamment la chance d’échanger avec des peintres locaux lors de la création des estampes traditionnelles. Depuis près de cinq siècles, les paysans de la région pratiquent cet art entre deux récoltes. Les estampes représentent donc généralement des scènes de la vie quotidienne et spirituelle des Vietnamiens qui sont à présent entrés dans l’imagerie traditionnelle du pays. Néanmoins, aujourd’hui, l’activité principale du village est devenue la conception d’objets votifs en papier. Ils seront notamment brûlés lors des cérémonies religieuses. Alors qu’on y retrouve trouve toujours des éléments traditionnels de papier comme les chevaux ou les costumes, désormais le village réalise des voitures de papier ou encore des Iphones. Une curiosité intéressante à découvrir pour comprendre un peu mieux la culture du Vietnam.

Đào Xá, Đại Cường, le village des luthiers

À l’heure actuelle, une seule famille du village continue de perpétuer  l’art de la fabrication d’instruments de musique traditionnels vietnamiens. C’est donc un savoir-faire en danger d’extinction que vous aurez la chance de découvrir à Đào Xá, Đại Cường. Il s’agit d’une opportunité unique de rencontrer un maître luthier qui saura vous transmettre sa passion pour la musique traditionnelle vietnamienne. Le tout, autour d’une bonne tasse de thé servie dans son atelier. Une rencontre que nous conseillons vivement à tous les amoureux de musique.

Tous nos voyages au Vietnam
Les références de Carnets d'Asie
Qui sommes-nous ? Carnets d'Asie
DEVIS GRATUIT